Décoration d’intérieur.

Décoration d’intérieur.

Ne dit-on pas, « son intérieur », « son chez soi », être dans « son intimité » ?

J’ai fait ce rapprochement il y a quelques temps en écoutant sur France Culture, Jean François Halard, grand photographe de lieu de vie. 

Ces photos nous révèlent l’âme du propriétaire, nous racontent qui il est, en nous montrant une bibliothèque, un salon, un mur de photos céladon ou encore une porte patinée donnant sur une cuisine.

C’est exactement la question que pose la décoration d’intérieur : qui sommes-nous ?

Un collage, un patchwork, un mélange d’affect et de fonctionnel, de mémoire et de présent.

Une armoire chinée aux puces, des chaises éditées chez Cassina, des céramiques d’enfants, une cuisine Ikea, un luminaire en cristal, des cousins faits mains, un mur flamboyant, une assiette papillon de chez Astier de Villatte, une marine héritée, une peinture de Anne Pesce, une carte postale encadrée, un vase coloré trouvé chez Emmaus, un tapis rapporté d’un voyage ou encore un vitrail dessiné par Pierre Marie.

RW3-36RW3-36
RW3-14RW3-14
RW3-12RW3-12
RW3-19RW3-19

Avant tout cet inventaire si particulier à chacun, ce qui prime pour moi c’est l’espace et la lumière.

L’espace, quel que soit sa taille, l’organiser, trouver les bonnes proportions, permettre que l’on y circule aisément.

Le choix de mobiliers « nomades » peut-être une idée ainsi que des rangements astucieux, mais surtout ne pas dédoubler, être sélectif, moins pour plus d’espace à vivre, plus d’espace à soi.

Puis la lumière, la mise en lumière de l’espace est essentielle.

Multiplier la lumière par réflexion et par la couleur.

Miroirs de tailles différentes aux emplacements inattendus, éclairage indirect, petites lampes mobiles, bougies d’un soir, stores bayadère et voilages aériens. 

La couleur elle aussi travaille la lumière.

Choisir la teinte des murs est un casse-tête et c’est bien souvent le blanc qui l’emporte.

Pratique, il permet de jouer et d’apporter de la couleur autrement.

Pan de mur cobalt ou vermillon, textiles imprimés, rideaux de velours ensoleillés, tentures et papier peint multicolores, plaid tissé, torchons surteints… autant d’accessoires d’intérieur que nous changeons au gré de nos humeurs et nos envies.

Une décoration d’intérieur stimulante, avec laquelle on se sent bien et dans laquelle on s’y retrouve avec joie ! 

Je dirais donc que faire son intérieur n’est pas une affaire de spécialiste mais se laisser à oser sa singularité.

L'auteur de cette inspiration...

Cecile Pesce

Dans l'esprit de cette inspiration